Feeds:
Articles
Commentaires
Capture d_écran 2017-09-24 à 20.00.07Vous connaissez l’expérience de Mouans-Sartoux et son Projet Alimentaire Territorial sur l’alimentation durable:
  • Ses cantines 100% Bio
  • Sa préservation des terres agricoles
  • Ses projets d’installation d’agriculteurs et d’espace test agricole
  • Ses actions d’éducation à l’alimentation durable
  • Son partenariat avec les Universités pour évaluer le projet, identifier les leviers de réussite et faciliter le partage et l’essaimage du projet
 
L’Université côte d’Azur et la ville de  Mouans-Sartoux vous proposent  de partager cette expérience à travers le Diplôme Universitaire « chef de projet alimentation durable, option collectivités territoriales ». Une formation diplomante pour développer sur votre territoire un projet de même nature en respectant les particularités de votre territoire.
A l’issue de cette formation, avec l’aide des plus grands spécialistes de l’alimentation durable, votre projet alimentation durable sera formalisé et vous pourrez le mettre en oeuvre.
Une formation qui vous aidera à prendre conscience des enjeux grâce à l’intervention de nos parrains, Cyril Dion et Didier Perreol et vous donnera la connaissance et la méthodologie de projet. Une formation ancrée dans votre pratique professionnelles avec un accompagnement des formateurs sur le terrain pour l’élaboration du diagnostique et du projet.
Cette formation s’adresse aussi bien aux techniciens qu’aux élus.
 

Formation en 5 temps

Temps 1: 
du 15 au 19 janvier 2018, 5 jours de cours à Mouans-Sartoux au sein de la régie municipale agricole.
Temps 2: 
Elaboration d’un diagnostique de territoire sur votre lieu de travail 22 janvier au 13 avril 2018.
Temps 3: 
du 16 au 20 avril 2018 5 jours de cours à Mouans-Sartoux au sein de la régie municipale agricole.
Temps 4: 
Elaboration du projet alimentation durable de votre territoire sur votre lieu de travail du 23 avril au 22 juin 2018.
Temps 5: 
présentation du projet alimentation durable de votre territoire pour validation du DU, fin juin/début juillet
 

 

Pour en savoir plus:
Gilles PEROLE
Adjoint au Maire de Mouans-Sartoux
Président Un plus Bio
06 32 60 15 05
Publicités

Bonjour à tous fidèles lecteurs et lectrices,

J’ai créé ce blog il y a maintenant presque 8 ans au moment du Grenelle de l’Environnement et je suis fier d’en avoir fait un site de référence dans son domaine. Toutefois vous avez du constater que je ne publie plus aussi régulièrement qu’avant.

Mes enfants ont grandi et je ne suis plus confronté au quotidien avec les enjeux des cantines scolaires, même si je suis l’actualité de notre cuisine centrale à Rueil. Mon temps est aussi plus limité pour faire les recherches et les enquêtes nécessaires pour alimenter régulièrement ce blog en contenu pertinent.

Je pense malgré tout que le sujet du bio à la cantine mérite que l’on s’y intéresse toujours au quotidien et qu’il est toujours opportun de publier les bonnes pratiques en matière d’alimentation scolaire.

Aussi je lance un appel auprès de celles et ceux qui s’intéressent au sujet et qui ont du temps pour écrire des articles sur les thèmes suivants:

  • Introduction de produits bio dans les écoles
  • Introduction de cuisines décentralisées dans les écoles
  • Gestion des déchets dans les cuisines scolaires

Je leur créerai un compte auteur sur le blog pour qu’ils/elles puissent publier sous leur nom. Si vous êtes intéressé(e)s, vous pouvez m’écrire en laissant un commentaire à cet article.

Merci d’avance.

Vincent Poizat

Bouge-ta-cantine-bandeau-OK

Des lois qui incitent à plus de bio et de local c’est bien, des ambitions nationales pour amorcer des changements, c’est important. Et agir à son niveau pour faire bouger sa cantine, c’est primordial.

Jusqu’au 30 juin 2016, l’association Un Plus Bio lance la première campagne nationale d’engagement citoyen pour faire évoluer la restauration collective: Fais Bouger ta Cantine !!

Dans la foulée du succès du manifeste Quand les cantines se rebellent paru en octobre 2015 en faveur de plus de bio, de local, de sain et de juste à table, nous vous invitons à participer, alimenter et relayer la grande mobilisation.

Quand les cantines se rebellent paru en octobre 2015 en faveur de plus de bio, de local, de sain et de juste à table, nous vous invitons à participer, alimenter et relayer la grande mobilisation.

Le constat

Le regard sur les cantines doit bouger. On les voit encore comme de simples lieux de délégation des repas à nos enfants, nos proches, nos aînés. Elles sont bien plus que cela. La proposition.

Accélérons le mouvement pour que toutes les cantines deviennent des lieux de plaisir, d’échange, de découvertes et de développement environnemental, économique et social.

La méthode

Vous avez une minute, une heure ou une journée devant vous ? Grâce à un simple formulaire en ligne, engagez-vous sur des actions concrètes suggérées par nous ou soumettez votre propre initiative qui fera bouger votre cantine !

Pour signer le formulaire: Fais bouger ta cantine

Pour en savoir plus: Communiqué de presse « Fais bouger ta cantine« 

manger bio et local_logo

Cher-es ami-es,

Une loi favorisant l’introduction d’aliments bio et locaux dans la restauration collective publique sera présentée ce jeudi 14 janvier aux députés.

Le temps nous est compté…

SIGNEZ la pétition pour que vos députés votent cette loi !

INTERPELLEZ vos députés maintenant !

ou
http://cantinebio.agirpourlenvironnement.org

8 ans après le Grenelle de l’Environnement et les promesses des gouvernements successifs, la part de terre agricole dédiée à la bio ne dépasse pas 4% et la part de la bio en restauration collective ne représente que 2,7% des achats alimentaires.

Pourtant, les Français n’ont jamais été aussi demandeurs de bio : selon l’Agence bio, 6 français sur 10 en consomment régulièrement et 87% des parents voudraient que leurs enfants se voient proposer de la bio à l’école.
Malgré une demande forte pour la bio, le modèle agricole dominant qui demeure pour l’instant productiviste et intensif est désastreux :
  • pour l’environnement : La France reste le 1er utilisateur de pesticides en Europe et la qualité des eaux et des écosystèmes ne cesse de se détériorer.
  • pour la santé : les pesticides posent un problème de santé publique majeur avec notamment le risque de développer des cancers pour les personnes exposées.
  • pour le climat : les secteurs de l’agriculture et de l’alimentation représentent près de 36 % des émissions de gaz à effet de serre. L’absurdité des milliers de kilomètres parcourus par les aliments pour aller « du champ à l’assiette » en est une des causes principales.
  • pour l’emploi et l’aménagement du territoire :
    – 200 fermes disparaissent chaque semaine
    – 78000 hectares de terres agricoles disparaissent chaque année (soit un département tous les 7 ans), accélérant ainsi la désertification rurale et le bétonnage.
    – Un agriculteur se suicide tous les deux jours en France.

Il y a donc urgence à agir pour que l’agriculture entame sa transition écologique !

C’est pourquoi, l’obligation pour l’Etat et les collectivités de devenir exemplaires dans leur approvisionnement en alimentation bio et locale constituera un effet de levier formidable pour développer une agriculture respectueuse de l’environnement et des êtres humains dans les prochaines années.
Pour cette raison, nous avons besoin de votre soutien pour demander aux députés que la proposition de loi soit adoptée en l’état.
Nous avons très peu de temps pour agir et interpeller tous les députés : un vote interviendra jeudi 14 janvier 2016.
Sans mobilisation massive, il est à craindre que les groupes de pression dénaturent le texte.

La 9e édition des Assises de la Bio se tiendra le jeudi 24 septembre 2015 de 9h30 à 13h à Bourg-Lès-Valence (Drôme, logo_agence_bioRhône-Alpes), dans le cadre du salon des Techniques bio et alternatives, Tech&Bio.

Cet événement professionnel majeur est organisé par l’Agence BIO dans le cadre du programme triennal d’information sur l’agriculture biologique et ses produits cofinancé par l’Union européenne.

En 2015, une délégation allemande de haut niveau participera, avec notamment Hanns-Christoph Eiden, Président du Bundesanstalt für Landwirtschaft und Ernährung – BLE (Office Fédéral pour l’Agriculture et l’Agroalimentaire en Allemagne), et Felix Prinz zu Löwenstein, Président du Bund Ökologische Lebensmittelwirtschaft – BÖLW (Fédération regroupant les producteurs, transformateurs et distributeurs bio). Ils seront accompagnés du professeur Jürgen Hess de l’Université Kassel-
Witzenhausen, leader dans la formation environnementale et en agriculture biologique ainsi que Dr. Uli Zerger de la Stiftung Ökologie und Landbau- SÖL (Fondation pour l’écologie et l‘agriculture).

Des représentants professionnels français et allemands s’impliqueront dans les débats. Les acteurs feront part de leur vision de l’avenir : la Bio 3.0. Des échanges approfondis seront organisés dans les domaines de la recherche-formation et de la structuration de filières.

Ces rencontres professionnelles se termineront par la mise en évidence des possibilités de coopération renforcée entre les deux pays, ainsi qu‘entre certaines régions et Lander.

Les Assises seront suivies d’échanges autour d’un buffet bio qui se poursuivront l’après-midi dans l’espace « structuration de filières ».

L’Agence BIO animera au cours des deux jours un espace dédié à la structuration des filières avec la participation des 5 interprofessions partenaires : CNIEL, INTERBEV, INTERFEL, Intercéréales et Onidol, et des synergies avec les autres acteurs pour faciliter les contacts, notamment la rencontre entre les entreprises et les fournisseurs de matière première, en liaison avec le Synabio.

La 4e édition des « Trophées de l’Excellence Bio », concours visant à distinguer les actions innovantes et exemplaires réalisées par les acteurs de la Bio organisé par l’Agence BIO et le Crédit Agricole, sera lancée à cette occasion.

Les inscriptions sont possibles ici.

A télécharger: Pré-programme Assises Bio 2015

Pour en savoir plus :

Sarah Le Douarin

Chargée de mission

Agence BIO

sarah.le-douarin@agencebio.org

Tél. : 01 48 70 48 41

www.agencebio.org et www.tech-n-bio.com

Du 19 au 27 septembre prochains, se déroulera la campagne « Manger Bio & Local, c’est l’idéal ». Au programme, des téléchargementmarchés bio locaux, des conférences, des projections de films …

En Île-de-France, plusieurs événements sont d’ores et déjà prévus :
> Le 20 septembre : 3 marchés bio locaux auront lieu à Chennevières sur Marne (94) et Vaux sur Lunain (77) ; et le GAB IdF s’associe aux Journées du Patrimoine Gourmand à Villarceux ce même jour avec la mobilisation de producteurs bio locaux sur le marché.
> le 27 septembre : le GAB IdF s’associe à Alternatiba aris (place de la République) avec l’organisation d’un marché bio local et la participation aux conférences. Par ailleurs, la Biocoop d’Epône (78) organisera un marché festif avec les Biocoopains.

Vous êtes invités à devenir partenaire de cette campagne :
– soit en organisant un événement (projection de film par exemple)
– soit en vous engageant à diffuser l’événement autour de vous.

A télécharger: Présentation partenaire et la fiche d’inscription
Plus d’information sur www.bioetlocal.org

Chaque année, l’Agence Bio organise des Rencontres nationales de l’agriculture biologique dans le cadre du temps fort
d’information sur l’agriculture biologique et ses produits, le « Printemps BIO », qui se déroule 1ère quinzaine de juin dans toute la France.

En 2015, ces Rencontres Nationales de l’agriculture biologique, réalisées dans le cadre du programme d’information sur l’agriculture biologique cofinancé par l’Union européenne, se dérouleront le mardi 9 juin à Paris.

L’objectif de cette journée est de contribuer au développement de la place des produits Bio en restauration collective conformément aux objectifs du Plan Ambition Bio 2017. Des élus et acteurs professionnels participeront aux tables-rondes, ainsi que deux experts allemands dans les secteurs de la restauration universitaire et scolaire, afin de présenter leurs expériences et les clés du succès.

M. Stéphane Le Foll, le Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, interviendra de 12 h à 13 h.

Ces Rencontres professionnelles sont destinées à un large public, en particulier les collectivités territoriales, les élus, les organismes professionnels, les entreprises de production, de transformation, les instituts de recherches et techniques, les associations de consommateurs, les journalistes, etc. Plus de 200 personnes participent chaque année. Ces Rencontres sont très largement relayées par la presse en France et parfois dans certains pays de l’Union européenne.

Veuillez trouver ci-après le programme de ces rencontres: Programme Rencontres Nationales de l’Agence Bio

Les inscriptions sont possibles sur le site  http://www.agencebio.org/RPBio-2015-inscription

%d blogueurs aiment cette page :