Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘île de france’

Le Conseil Général du Val de Marne a élaboré une charte de la restauration scolaire.
Il s’agit d’une feuille de route pour construire un nouveau modèle de restauration dans les collèges val-de-marnais.

Elle fixe des engagements autour de huit enjeux :

La justice sociale, l’accès de tous à un repas équilibré et de qualité garantissant l’égalité des tarifs
La pause méridienne
L’éducation au goût, à la santé, au développement durable et à l’interculturalité
La construction d’un modèle de restauration durable et de qualité
L’autonomie et la citoyenneté des collégiens
L’accompagnement, la qualification et la valorisation du personnel départemental, premier acteur du projet restauration
Un dialogue de proximité avec la communauté éducative
Le partage et le suivi du projet avec la population

Pour quoi faire ?

Pour améliorer la qualité des restaurants dans les collèges, et la faire reposer sur des valeurs d’innovation, de justice sociale, de solidarité, de respect de la santé et de l’environnement, parce que l’alimentation constitue un enjeu de santé publique et de développement des individus de première importance.

Comment ?

En concertation.
Une grande concertation a été menée dans tout le Val-de-Marne au printemps dernier : « Imagine ta cantine ». Elle a permis de recueillir le point de vue de plus 1 000 Val-de-Marnais : collégiens, parents, professionnels… Les contributions de chacun ont donné lieu à plus de 150 propositions concrètes. La charte de la restauration est la synthèse de ce travail.

En partenariat.
Elle a été adoptée à l’unanimité en séance du Conseil général, le 21 octobre 2013, et cosignée avec l’Éducation nationale le 4 décembre 2013. Le Conseil général et l’Éducation nationale se sont ainsi engagés officiellement à construire conjointement avec vous cette restauration nouvelle et conviviale.

En fonction des spécificités de chaque collège.
Cette charte est destinée à être déclinée dans les 104 collèges du département en fonction de leurs spécificités. Elle va réunir les actions qui existent déjà en Val-de-Marne autour de la restauration, et donner lieu à de nombreuses autres.

En co-construction.
Afin que la cantine de demain réponde au mieux aux besoins de chacun, usagers et acteurs de la concertation sont invités à suivre et participer à la mise en œuvre de ce grand projet. Continuez à faire connaître votre avis !

Pour en savoir plus:
Site internet du Conseil Général du Val de Marne

Read Full Post »

Image

J’ai le plaisir de vous présenter La Cagette Biologique, grossiste en fruits et légumes bio installé sur le Min de Rungis dont j’ai rencontré la responsable commerciale récemment.

La Cagette Biologique travaille depuis l’origine en partenariat avec des agriculteurs locaux (Ile de France et région Centre). Les fruits et légumes commercialisés par l’entreprise sont toujours des produits de saison avec deux gammes complémentaires. Les Goûts d’Ici regroupe l’offre issus de l’agriculture de proximité, moins de 150 km de Paris. La Cagette Biologique a également une offre de fruits et légumes bio plus généraliste issus en grande majorité des régions françaises.

Créée en 2004, l’entreprise a démarré son activité par de la vente au détail sur plusieurs marchés du sud de l’agglomération parisienne. Depuis 2007, La Cagette a développé une activité de négoce à destination de plusieurs clientèles : magasins spécialisés bio, vendeurs sur les marchés, restaurants. Elle est aujourd’hui organisée pour aborder également le marché de la restauration collective. Son importante gamme locale est un atout alors que la demande pour les produits bio et locaux se développe fortement.

Pour en savoir plus : www.lacagettebio.fr

Contact: Juliette Ghiulamila
Responsable du Développement Commercial
La Cagette Biologique
06 82 07 43 69

Read Full Post »

La dynamique créée par le Grenelle de l’Environnement n’est pas retombée !! La preuve en est le marché que la ville de Fresnes vient de passer avec l’entreprise Sodexo. A partir du 18 mars prochain les enfants bénéficieront de 20% de produits bio dans leurs menus.

La suite nous la lirons dans l’article du Parisien de ce jour.

L’objectif est de parvenir à 50% des aliments à l’horizon 2016, dont 100% pour les fruits et légumes. En moyenne, 2500 personnes, dont environ 2200 enfants fréquentant les cantines scolaires, sont concernées sur la commune. « C’était une demande des familles et une préoccupation de la ville, explique Denis Helbling, conseiller délégué à l’éducation à Fresnes. L’idée, c’est aussi de faire en sorte que le nouvel opérateur (NDLR : Sodexo) s’approvisionne sur le territoire proche de nous. »

Pas d’augmentation du prix des repas A l’heure où le scandale sur la viande de cheval fait rage, pourquoi réserver le bio uniquement aux fruits et légumes? La réponse est simple : les viandes choisies sont labellisées, ce qui garantit, selon la ville, une qualité suffisante. Le choix du bio pour ces aliments augmenterait d’autre part fortement le prix du repas. L’introduction du bio est vue d’un bon œil par les parents d’élèves, d’autant qu’elle se fait sans augmenter le prix du repas. La ville prend en effet en charge les 10 à 35 centimes d’euros de hausse.

Read Full Post »

Nous avons publié dans ce blog le communiqué de presse de la ville de Montreuil concernant la hausse de la part du bio dans les menus. Nous nous sommes procurés (grâce à Jean-Pierre Théret) le cahier des clause techniques particulières de ce marché auprès de la mairie de Montreuil qui nous a autorisé à le publier (ce dont nous la remercions).

Vous pouvez télécharger ce CCTP en cliquant sur le lien suivant: AO Ville de Montreuil: CCTP lot 1

A la lecture de ce cahier des charges on peut analyser la politique de la ville concernant les produits bio mais également ses critères de choix en matière de tri des déchets et de politique énergétique des fournisseurs. On notera également l’introduction d’un plat végétarien hebdomadaire.

1) Les fruits et légumes bio de saison sont privilégiés…

Cette composante bio quotidienne devra être variée et de saison. Une attention particulière sera portée sur les produits végétaux consommés crus (ils devront être favorisés dans les trames de menus en saison)… Il est possible sur proposition du prestataire d’annualiser l’offre biologique des menus. Par exemple, il sera ainsi possible d’augmenter le pourcentage d’aliments biologiques pendant les mois de printemps et d’été et de la réduire pendant les mois d’automne et d’hiver.

2) ... et fournis en circuits courts de préférence. Nous apprécions tout particulièrement la mention explicite à Fermes Bio île de France comme un fournisseur potentiel.

Les circuits courts d’approvisionnement seront également privilégiés, il sera demandé la fourniture d’un
catalogue de fournisseurs afin d’apprécier l’offre biologique ainsi que l’offre locale des aliments bruts. La
volonté de voir un partenariat fort s’établir entre le prestataire et quelques agriculteurs d’Ile de France est
formulée (Cf. annexe « fermes bio d’Ile de France » pour des fournisseurs potentiels).
3) Des critères de choix liés au développement durable: sensibilisation au tri des déchets, au compostage et au gaspillage des denrées

Des animations relatives au tri sélectif, au recyclage des déchets, au compost, au gaspillage alimentaire seront appréciées. … Toutes les actions en faveur de la réduction des déchets, de la gestion des énergies, du choix des énergies renouvelables, du recyclage faites par les candidats devront être expliquées. La ville appréciera les actions d’accompagnement faites dans nos écoles.

4) Mise en place d’un plat végétarien hebdomadaire dont voici la définition selon la ville de Montreuil

La ville désire étendre la gamme d’aliments servis aux enfants et fournir une fois par semaine un plat protidique végétarien. Ce plat ne devra contenir ni viande ni poisson. Il sera composé de substitut végétal (steak de soja, tofu…) ou d’un produit fromager (flan de légumes, lasagnes au fromage…) ou d’oeufs.

Plus loin nous lisons que la ville se réserve le droit d’augmenter le nombre de repas végétarien pour des raisons budgétaires.

la ville pourra, dans un but de maîtrise des coûts, augmenter la fréquence de service de plats végétariens.

Enfin la ville se donne les moyens d’offrir le plus possible de produits bio et de qualité aux enfants de la ville en donnant

la possibilité au prestataire, afin de majorer l’offre d’aliments issus origine biologique et la qualité de l’offre alimentaire dans son ensemble, la possibilité de minorer le nombre de composantes des repas élémentaires et adultes.

Read Full Post »

Nous avons publié ici une interview de François Soulabaille, conseiller municipal de Clamart, pour l’action exemplaire qu’il mène à Clamart en faveur du bio à la cantine.

La Fédération des Elus Verts et Ecologiques (FEVE) publie une fiche pratique  » Du bio dans ma cantine – Formation, adaptation : un accompagnement humain« , qui synthétise l’action de François Soulabaille.

Vous pouvez la télécharger ici: FICHE FEVE – bio à la cantine

Nous retiendrons de cette expérience que l’introduction de produits bio s’accompagne d’une revalorisation du travail des employés et ce à budget constant. On constate que la mise en place d’un tel cercle vertueux est possible si la volonté politique existe.

A suivre donc.

Read Full Post »

Après avoir étendu les conditions d’accès à la restauration scolaire aux enfants de parents chômeurs et aux plus modestes, la ville de Montreuil vient de faire un nouveau pas important, en Conseil Municipal du 25 juin, en direction des écoliers Montreuillois.

Dès le 1er juillet, la part des aliments issus de l’agriculture biologique dans les marchés de restauration scolaire sera portée de 10 à 30%, en circuit court et sans augmentation du coût du repas pour les familles. Montreuil se place ainsi en chef de file des villes de la communauté d’agglomération Est-Ensemble pour la qualité des produits distribués dans les cantines.

Dominique VOYNET, Maire de Montreuil (EELV) et Catherine PILON, son adjointe déléguée à l’éducation et à l’enfance ont souhaité envoyer un signe politique fort aux parents d’élèves et à la communauté éducative pour qu’une alimentation saine et de qualité soit accessible au plus grand nombre.

L’alimentation est un enjeu de santé publique et environnemental majeur, dans un pays qui reste tristement célèbre pour son utilisation abusive de produits pesticides nocifs pour la santé (rapport INSERM, juin 2009), dont les résidus se retrouvent abondamment dans les produits de consommation finale.

Pour autant, l’accès quotidien aux produits issus de l’agriculture biologique est encore difficile, voire impossible pour un grand nombre de familles, poussées vers des distributeurs à bas coût qui sont peu soucieux de la qualité de leurs produits.

Avec 6800 repas distribués chaque jour dans ses écoles et ses centres de loisirs, la municipalité entend peser de tout son poids pour garantir aux enfants un équilibre alimentaire maximal, par une « montée en charge progressive » et en accord avec les attentes des parents (repas bio, moins de protéines animales, repas végétariens).

Montreuil représente aussi le plus important marché de restauration scolaire de la communauté d’agglomération. En instaurant des clauses contraignantes en matière d’environnement et d’insertion en direction de ses fournisseurs, la municipalité assume ainsi pleinement son rôle incitatif dans le développement d’une agriculture locale et responsable.

Contact presse : Mikaël Ciarlo, Chargé des relations presse.

Ville de Montreuil.

1, place Jean Jaurès.

mickael.ciarlo@montreuil.fr

Tél.: 01.48.70.64.98

A télécharger: CP Montreuil Bio dans les Cantines_26062012

Read Full Post »

Bio Île de France

Image

Pour télécharger l’invitation: Invitation AG GAB IdF 4 juin 2012

Contact Presse :

Angélique Piteau / 06.86.64.21.11

Responsable relations publiques, communication & partenariats associatifs

Groupement des Agriculteurs Biologiques d’Ile de France (GAB IdF)

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :