Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘parents d’élèves’

Nous publions in-extenso la lettre envoyée par l’association de parents d’élèves ‘Chouette c’est bio’. Nous soutenons bien sûr cette initiative et vous recommandons de signer l’appel en faveur du bio dans les cantines de Dijon: Je signe l’appel

Monsieur le Maire,

Monsieur le Président de la Communauté de l’agglomération dijonnaise,

Mesdames et Messieurs les élus,

Il y a quelques années, notre ville faisait partie des premières à avoir proposé des denrées bio dans ses menus. Aujourd’hui, la proportion semble bloquée à 10% de bio dans les commandes et nous avons constaté cette stagnation depuis plus d’un an.

Après avoir rencontré Madame Dillenseger, adjointe aux affaires scolaires, nous avons compris que vous n’avez pas prévu d’augmenter la part de ces produits à court, moyen ou long terme.

Or, plus de 1200 personnes ont répondu, à ce jour, à l’appel pour des cantines bio, locales et de saison, dans le Dijonnais lancé par l’association de parents « Chouette, c’est bio! » sur son blog (http://dijoncantinebio.blogspot.fr/).

Nous habitons une région où la gastronomie est une fierté, et, en tant que parents et consommateurs, nous sommes convaincus qu’il est possible de proposer à nos enfants des produits frais, locaux, de saison et sans résidus de pesticides ou adjuvants(exhausteurs de goût, conservateurs, colorants, phtalates, bis-phénols, perturbateurs endocriniens, etc.) tout en étant conscients qu’une telle perspective mérite réflexion et concertation.

Notre préoccupation pour la santé de nos enfants est forte car l’aliment, s’il est un plaisir, est aussi “notre première médecine” (Hippocrate).

Nous savons que le bio sans surcoût est possible à la cantine.

Cela nécessite un mise en place progressive en s’appuyant sur les compétences locales.

Autour de nous, de nombreuses villes ont compris l’intérêt de cette démarche et se sont engagées dans un développement constant d’années en années :

la ville de Rome sert 155 000 repas bio par jour et de nombreuses villes en France sont déjà engagées dans cette voie, telles que Saint-Etienne, Toulouse, Bordeaux, Charleville-Mézières, Lorient, Barjac, Mouans-Sarthoux, et plus près de nous Auxerre, Lons-le-Saunier et Plombières-les-Dijon.

Pourquoi pas Dijon ?

À l’heure où les appels d’offre sont en passe d’être renouvelés pour 4 ans, nous souhaitons, conformément aux préconisations du Grenelle de l’environnement, que vous engagiez les cantines scolaires de Dijon dans cette démarche d’excellence sociale, sanitaire et environnementale.

76% des français pensent qu’il n’y a pas assez de bio dans les cantines. (06/11 IFOP)

La France s’est engagée à introduire 20% de produits biologiques dans les cantines scolaires à l’horizon 2012. (Grenelle)

François Hollande a proposé dans son programme un objectif de 40% de produits locaux dans la restauration collective.

Pour toutes ces raisons, et celles développées en annexe de cette lettre, nous souhaitons voir se mettre en place dans les cantines scolaires de Dijon et de son agglomération, une alimentation issue de l’agriculture biologique locale, car c’est la seule qui offre des garanties pour la santé de nos enfants et notre cadre de vie.

Rien ne doit être négligé pour protéger la vie de nos enfants et la rendre meilleure.

– « La vie, fragilité tel est ton nom » –

Voici nos attentes :

Il est de votre responsabilité d’élu:

– de mettre en œuvre un plan pluriannuel de passage au bio, local et de saison de la cuisine centrale,

– de mettre en chantier le projet de territoire qui l’accompagne nécessairement, à l’échelle de la ville, de l’agglomération, et de l’impulser en concertation avec le Département et la Région afin de donner à la filière bio les moyens et les outils favorables à son développement (incitations aux conversions, aux installations, accès aux terres, légumerie),

– de s’appuyer à court et moyen terme sur la production locale pour passer au bio les légumes, les fruits et les laitages,

– de lancer la réflexion sur l’équilibre alimentaire et économique que nous évoquons en annexe,

– de mettre en place un plan de communication et de sensibilisation du personnel de cuisine, du personnel éducatif, des enfants et des parents,

– de mettre en place une commission de suivi des menus ouverte aux parents, concernant la cuisine centrale et concernant les goûters du périscolaire.

Dans cette perspective, notre ville encore « plus douce à vivre » prouvera sa démarche environnementale exemplaire et son intérêt pour la santé de ses enfants et des générations futures. Son image ne pourra qu’en ressortir valorisée et grandie !

Tout en vous remerciant de bien vouloir porter attention à une préoccupation partagée d’après enquête par 76% des français, nous vous prions, Monsieur Le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, d’agréer l’expression de notre haute et sincère considération.

Association « Chouette, c’est bio! »

Avec la signature et le soutien de

Isabelle AUTISSIER, Présidente du WWF France

Serge ORRU, Directeur du WWF France

Lylian Le GOFF, médecin-environnementaliste

Gilles-Eric SERALINI, président du Conseil Scientifique du CRIIGEN

Jean-Paul JAUD, réalisateur du film « Nos enfants nous accuseront »

Hugues TOUSSAINT, président de l’association Bioconsomacteurs Association UFC-Que choisir Côte-d’Or

Read Full Post »

La ville d’Issy les Moulineaux va signer une charte de Développement Durable avec Avenance, son prestataire en matière de restauration scolaire. Cette charte comprend un volet de sensibilisation des futurs citoyens aux questions environnementales.

Avenance a offert à dans ce cadre à la Ville 2 tables de tri des déchets, installées dans les écoles St Exupéry et aux Chartreux en 2011, et 2 digesteurs (1) sont attendus en 2012. La Ville a fait installer en octobre dernier 2 tables de tri supplémentaires dans les écoles Anatole France et La Fontaine.

Si ce matériel est destiné à sensibiliser les enfants au gaspillage et au recyclage des déchets, encore faudrait-il qu’ils soient accompagnés dans cette démarche. Notre collègue de la FCPE déplore en effet qu’aucune pédagogie n’est envisagée à ce jour par le service Education de la ville en la matière. Et elle poursuit avec les interrogations suivantes:

La question est de savoir à qui incombe l’initiative et la mise en oeuvre de ces démarches d’accompagnement ? Aux enseignants ? A la Mairie en charge de la restauration scolaire dans les maternelles et les primaires de la Ville ? Au délégataire Avenance ? Aux associations ?… La Ville ne s’est pas prononcée pas à ce jour.

Malgré tout cette expérience mérite toute notre attention et nous enquêterons sur les résultats issus de la mise en place de ces outils.

(1) Un digesteur désigne une cuve qui produit du biogaz grâce à un procédé de méthanisation des matières organiques.

Pour en savoir plus: Mon Ecole Voltaire

Read Full Post »

Laurence Reversin est parent d’élèves à Ermenonville et Montagny-Sainte Félicité où elle suit particulièrement le dossier du bio à la cantine.

Elle a produit une présentation sur ‘Pourquoi introduire le bio dans les cantines‘ qui vaux la peine d’être lue et diffusée très, très largement.

Pour la télécharger c’est ici: Présentation pour le bio à Ermenonville.

Merci à Laurence pour son travail.

Read Full Post »

Le collectif ‘Pour une cantine 100% bio à Dijon‘ lance un appel en faveur du bio dans les cantines dijonnaise que nous reproduisons ci-dessous et que bien sûr nous soutenons.

Nous, parents d’élèves, consommateurs, agriculteurs, appelons nos élus et les responsables du monde agricole à s’engager et à porter haut et fort le projet de conversion au 100% bio, local et de saison des cantines de l’agglomération et en particulier de la cuisine centrale de Dijon.

Lire la suite sur le site « pétition du web » en cliquant ICI:

A diffuser sans modération !

Le collectif s’organise:

Nous allons avoir besoin de renforts pour diffuser cet appel, n’hésitez pas à nous contacter et rejoignez le collectif : dijoncantinebio@gmail.com

En tant que parents, nous souhaitons contacter les représentants de parents des écoles dijonnaises et de son agglomération.

Nous envisageons aussi d’animer le débat autour de la question du bio à la cantine par divers moyens, projections-débats, rencontres, etc.

Read Full Post »

Notre confrère le blog Changeons la Cantine est à la pointe du combat en faveur du bio dans les cantines de Marseille et nous avons relayé ici leur combat. C’est notamment grâce à son travail de lobbying intensif que la ville a finalement imposé l’introduction de 30% de produits bio au nouveau délégataire de la cuisine centrale, la Sodexo.

De façon assez incompréhensible il semblerait que les enfants fréquentant les crèches de la ville ne bénéficient pas de ces nouveaux menus avec des composantes bio. C’est en tout cas ce que nous apprend la lettre d’un parent d’élèves publiée sur le blog, Changeons la Cantine. Pour ce dernier:

Il est incompréhensible et scandaleux que cette évolution n’ait pas concerné les crèches, alors que l’on sait l’importance de la santé alimentaire pour les petits enfants.

Ceci est d’autant plus étrange que cela oblige le délégataire à produire 2 menus différents: 1 repas avec du bio pour les écoles et 1 menu SANS bio pour les crèches.

Comprenne qui pourra !!

Voici la transcription intégrale de cette lettre:

« Chers Parents,

Le contenu des assiettes de nos enfants scolarisés a été décidé par la Mairie pour les 7 ans à venir depuis le mois de juin 2011. De plus en plus de parents se sont mobilisés pour obtenir l’amélioration des repas. Le mouvement initié par des citoyens, parents ou non, a permis d’obtenir des améliorations dans la qualité des repas et notamment l’obligation de fournir 30 % de nourriture bio. C’est une première avancée pour la santé des enfants scolarisés.

Il est incompréhensible et scandaleux que cette évolution n’ait pas concerné les crèches, alors que l’on sait l’importance de la santé alimentaire pour les petits enfants.

A l’évidence, les enfants mangent mal dans les crèches de Marseille.

Il est urgent aujourd’hui d’entamer un dialogue constructif avec les représentants municipaux.

– La restauration des crèches est un service public que la Mairie délègue actuellement à Sodexo.

En tant qu’usagers du service de restauration scolaire et CONTRIBUABLES de la Ville de Marseille, les parents des enfants pris en charge dans les crèches doivent être entendus !

C’est pourquoi, nous demandons aujourd’hui à la Mairie d’être totalement transparente sur sa gestion du temps cantine et de mettre en place une véritable concertation avec les parents pour :

• l’amélioration de la qualité des repas (qualité gustative, qualité des produits, introduction des produits locaux, de saison, biologiques, …)

• l’amélioration du rapport qualité /prix, voire une réduction du coût pour les parents ET, pourquoi pas, pour la Mairie

Pouvoir permettre l’élection de parents délégués pour participer à des repas de crèches pour pouvoir en rendre compte aux parents.

Marseille, le 20 septembre 2012

Vincent FRITSCH »

Read Full Post »

La ville de Marseille vient d’attribuer à Sodexo la concession de la cuisine centrale qui approvisionnera les cantines scolaires de la ville. Cela concerne 45000 repas par jour soit plus de 6 millions de repas par an, servis dans 314 restaurants scolaires.

Ce résultat est à mettre grandement à l’actif de ceux qui se sont mobilisés durant l’appel d’offre, notamment le collectif de parents d’élèves ‘Changeons la Cantine’, dont nous avions ici relayé l’action, et le WWF. Rappelons ici que Serge Orru, le président du WWF, avait personnellement écrit à Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille, sur ce sujet.

Il conviendra désormais de s’assurer que les 30% de produits bio annoncés se retrouveront effectivement dans les cantines scolaires de la ville.

A propos: 30% de produits bio dans les menus des cantines de Marseille, c’est évidemment une bonne nouvelle. Encore faut-il s’entendre sur les chiffres. On nous dit que le pain sera intégralement bio. Donc il faut calculer le ratio en comptant le pain comme une composante.

Admettons que le menu standard compte 5 composantes: entrée, plat principal + accompagnement, fromage et dessert. Avec le pain cela fait 6 composantes par jour soit 24 composantes par semaine.

30% de 24 cela fait environ 7 composantes bio/semaines. Il conviendra donc de s’assurer qu’un tel ratio est respecté à la rentrée. Nous comptons sur le collectif ‘Changeons la Cantine’ pour être vigilant sur ce point.

Détails du cahier des charges: Article La Provence – Détails du marché

Pour en savoir plus: CP du WWF

Read Full Post »

Grâce notamment au travail mené par la FCPE de l’école Marie Marvingt, la ville d’Issy les Moulineaux propose aujourd’hui 20% de produits bio dans les menus des cantines scolaires de la ville.

Il est également prévu 1 repas sans viande toutes les 8 semaines.

En collaboration avec Avenance une expérience de tri des déchets par les enfants est menée dans un des établissements. 2 tables de tri et 2 composteurs électriques sont testés avant une éventuelle généralisation sur la ville.

Nous suivrons cette expérimentation de près et vous tiendrons informés.

A télécharger:Article du Parisien 31082010

Pour en savoir plus: Site de la FCPE Marie Marvingt

Read Full Post »

Le WWF s’engage auprès du collectif de parents d’élèves Changeons la Cantine qui se bat avec conviction à Marseille pour l’introduction de produits bio dans les cantines.

En effet, et nous l’avions déjà évoqué ici, la ville de Marseille renouvelle le marché concédé aux cantines de la ville. Afin d’inciter la ville à exiger l’introduction de 20% de produits bio dans le cahier des charges, le WWF a envoyé un courrier à Mr Gaudin et à la presse locale. N’hésitez pas à relayer ce courrier et à vous rendre sur le site de Changeons la Cantine pour les soutenir.

Vous pouvez télécharger la lettre du WWF:  Oui au bio dans les cantines de Marseille

Read Full Post »

J’ai lu le texte ci-dessous sur le site internet de la FCPE, Fédération des Conseils de Parents d’Elèves, l’une des 2 grandes organisations de parents d’élèves.

Isabelle Autissier et Serge Orru, présidente et directeur général du WWF-France, Jean-Jacques Hazan, président de la Fédération des conseils de parents d’élèves des écoles publiques (FCPE), et Jean-Marc Roirant, secrétaire général de la Ligue de l’enseignement, expliquent pour Metro le lancement de la deuxième campagne Oui au bio dans ma cantine ! :

« Nous, signataires de la campagne Oui au bio dans ma cantine !, appelons les citoyens et les élus à se mobiliser sur la question de l’alimentation en milieu scolaire.

Pour des repas bio et de saison

Avec cette campagne, nous appelons les parents d’élèves comme l’ensemble des citoyens à convaincre les maires de nos communes à privilégier les produits issus de l’agriculture biologique locale et de saison dans chaque cantine scolaire et à mettre en œuvre des mesures concrètes pour inciter les agriculteurs de leur territoire à la transition vers l’agriculture bio. Cette campagne sera également un outil pédagogique, à destination des enfants.

Pour participer à la campagne : http://www.ouiaubiodansmacantine.fr/

L’autre fédération est la PEEP, dont je fais parti. Je suis allé sur le site de la PEEP et j’y cherche encore une déclaration identique. Snif !!! Je vais relancer la PEEP sur ce sujet.

 

 

Read Full Post »

Nous avons reçu un message sur ce blog de l’association La Marmite située à Sainte Marie en Ré. J’ai repris ci-dessous la description du fonctionnement de cette association transmis par un de ses membre.

L’association La Marmite a été créée par des parents d’élèves et elle gère la cantine municipale de Sainte Marie depuis 1981 et sert 180 repas par jour.

Son fonctionnement repose depuis toujours sur des parents très impliqués, soucieux du bien manger. Auparavant l’Association s’occupait de tout (achats, vente de tickets aux parents…). Depuis la rentrée 2010, la mairie a repris les achats et la facturation aux parents, car il s’agissait de deniers publics. La cantine fonctionne en régie simple. Une convention a été signée entre la mairie et l’association. Nous gardons la main sur le choix des fournisseurs (primordiale), les menus, la présence de la diététicienne etc… La mairie paye les fournisseurs et collecte le paiement les parents.

Il y a quelques années le cuisinier de l’époque utilisait beaucoup de plats tout préparés. Lorsque les membres de l’association de La Marmite ont demandé aux fabricants ce qui composait les plats en détail, aucun n’a jamais vraiment répondu. La volonté d’introduire les produits bio dans les menus vient de cette époque.

Aujourd’hui nous servons des menus comprenant près de 70/80% de produits bio tous les jours pour un coût plus que raisonnable. Actuellement le prix du repas est de 2€25, la part alimentaire représentant 1€80.

Nous sommes également très sensibles à la gestion des déchets. Pour cela nous misons principalement sur les quantités servies, apprenons aux enfants à ne pas gâcher. La fabrication du pain se fait sur place. La distribution d’une quantité raisonnable aux enfants permet d’éviter le gâchis du pain. Et il y a un composteur à proximité de la cantine.

Nous tentons d’être très présents auprès des enfants et constatons qu’ils apprécient énormément ce qu’ils mangent. Nous organisons des actions et envisageons par exemple très prochainement l’organisation de cours de cuisine à destination des parents. Cours portant sur des plats servis aux enfants afin de les faire découvrir aux parents. La démarche est large!

Des actions sont organisées conjointement avec les instituteurs (par exemple: cours de cuisine moléculaires avec les enfants dans le cadre de l’école, semaine du goût organisée conjointement…)

Le système repose sur la volonté des membres de l’Association, de la Chef cuisinière et de l’équipe municipale d’il y a quelques années et de celle d’aujourd’hui.

Cela est également possible car nous avons une cuisine dans l’école.

Notre projet à venir: Inciter des jeune agriculteurs/ maraîchers de l’ile de Ré à se lancer dans le bio et à fournir la cantine.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :